Préambule :

 

Conformément aux textes de référence :

 

Décret n°2021-983 du 27 juillet 2021 modifiant les dispositions du code de l’éducation relatives au baccalauréat général et au baccalauréat technologique

 

Arrêté du 27 juillet 2021 portant adaptations des modalités d’organisation du baccalauréat général et technologique à compter de la session 2022

 

Note de service du 28-7-2021 : Modalités d'évaluation des candidats à compter de la session 2022

 

L’équipe pédagogique du lycée Jean Aicard, après s’être réunie en conseil d’enseignement a défini le cadre qui a été validé en Conseil Pédagogique le 14 octobre 2021, selon l’article L.421-5 du Code de l’éducation et présenté en Conseil d’administration le 19 octobre 2021.

 

Le projet collectif d’évaluation a pour objectif de rendre visible et explicite la réflexion de l’équipe enseignante sur l’acte pédagogique de l’évaluation.

Il permet notamment d’en partager les principes communs garants de l’égalité entre les candidats avec les élèves et les familles, tout en conservant les marges d’autonomie indispensables dans chaque discipline pour respecter une progression adaptée à la classe ou au groupe d’élèves.

 

Cadre général :

 

Chaque note prise en compte pour le baccalauréat, au titre des enseignements obligatoires, est affectée d’un coefficient. La somme des coefficients est de 100.

 

Les cinq épreuves terminales représentent 60% des coefficients au titre des enseignements obligatoires, et sont constituées des épreuves anticipées de français (coef 10), de l’épreuve de philosophie (coef 8 voie générale, coef 4 voie technologique), de deux épreuves d’enseignement de spécialité (coef 16 pour chacune d’elles), et de l’épreuve du « Grand Oral » (coef 10 voie générale, coef 14 voie technologique).

 

S’agissant des autres enseignements obligatoires, représentant 40% des coefficients, ils font l’objet d’un contrôle continu en classe de première et de terminale :

  • Pour l’histoire-géographie, LVA, LVB et enseignement scientifique (voie générale) ou mathématiques (voie technologique) : Moyenne des moyennes semestrielles pour chaque année du cycle terminal:(coef 3 pour la classe de 1ère et coef 3 pour la classe de terminale)

  • Pour l’enseignement moral et civique (EMC) : Moyenne des moyennes pour chaque classe (coef 1 pour la classe de 1èreet coef 1 pour la classe de terminale).

  • Pour l’enseignement de spécialité non poursuivi en terminale : Moyenne des moyennes de la classe de 1ère coef 8.

Dans le cadre du contrôle continu les enseignements optionnels seront coefficientés 2 en classe de 1èreet de terminale.

 

Dans chaque discipline, la moyenne annuelle de contrôle continu, désignée par le terme « évaluation chiffrée annuelle » de l’élève est attribuée par le professeur et entérinée lors de chaque conseil de classe de chaque année du cycle terminal. Elle est transmise aux familles dans les bulletins semestriels et inscrite dans le Livret scolaire du lycée (LSL).

 

Le contrôle continu implique un respect rigoureux de l’obligation d’assiduité prévue par l’article L.511-1 du code de l’Education, qui impose aux élèves de suivre l’intégralité des enseignements obligatoires et optionnels auxquels ils sont inscrits. A ce titre, ils doivent accomplir les travaux écrits et oraux qui leur sont demandés par les enseignants et se soumettre aux modalités du contrôle continu qui leur sont imposées.

 

Niveaux

1er semestre

2ème semestre

1ère

2 au minimum (1 en EMC*)

Pondération éventuelle

2 au minimum (1 en EMC)

Pondération éventuelle

Terminale

2 au minimum (1 en EMC)

Pondération éventuelle

2 au minimum (1 en EMC)

Pondération éventuelle

*EMC : Education morale et civique

 

Principes et engagements :

 

  • Les élèves sont évalués en cohérence avec les attendus du programme ;

  • Les élèves sont évalués dans des situations variées, y compris parfois à l’oral ;

  • Les élèves reçoivent à chaque période un nombre raisonnable de notes dans chaque discipline afin que la moyenne de la période soit représentative de leurs acquis ;

  • Seules les moyennes annuelles significatives sont reportées sur le LSL et Cyclades.

  • Gestion des absences : Dans le cas où l’élève est absent à une évaluation, une nouvelle évaluation est organisée si le professeur juge que cette absence fait porter un risque à la représentativité de sa moyenne.

 

  • Si le candidat ne dispose pas d’une moyenne annuelle significative, respectant le nombre de devoirs certificatifs faits en classe, par soucis d’égalité entre les élèves, une évaluation ponctuelle dite « évaluation de remplacement » est organisée en fin d’année scolaire sous l’autorité du chef d’établissement, et porte sur le programme de l’année entière.

  • La note de l’évaluation de remplacement est retenue en lieu et place de la moyenne manquante. Dans le cas d’une absence dûment justifiée à cette évaluation ponctuelle, le candidat est à nouveau convoqué pour une ultime épreuve.

  • Si l’absence n’est pas dûment justifiée, la note zéro est attribuée pour cet enseignement.

  • Si un professeur est absent, le nombre minimal d’évaluations est diminué en fonction de la durée de l’absence sous l’autorité du chef d’établissement.