penseurBienvenue dans la section « Philosophie »

Vous trouverez dans cette rubrique les informations principales relatives aux programmes de philosophie en Terminale et aux épreuves du Baccalauréat.

Pensez à consulter aussi nos rubriques « Atelier Philo » et « Ressources » pour découvrir la philosophie de manière plus concrète et plus vivante.

A savoir : quand le volume horaire le permet les professeurs du lycée proposent une expérimentation d’initiation à la philosophie en Première L et de « Philosophie avant la Terminale » en 2nde ou en Première, en relation avec des notions traitées dans les autres disciplines. Exemple : réflexion sur le statut et la valeur du témoignage dans la connaissance historique, analyse du concept de nature dans l’idéal d’une vie conforme à la nature dans le Supplément au voyage de Bougainville de Diderot, questionnement de bioéthique autour de la procréation assistée, questionnement moral et politique sur la distinction entre le sexe et le genre.

→ Consulter les programmes des séries générales

→ Consulter les programmes des séries technologiques.

Au sein des textes officiels des programmes, nous attirons tout particulièrement votre attention sur les lignes suivantes :

A propos du parcours des notions et des auteurs :

« La liste des notions et celle des auteurs ne proposent pas un champ indéterminé de sujets de débats ouverts et extensibles à volonté. Elles n’imposent pas non plus un inventaire supposé complet de thèmes d’étude que l’élève pourrait maîtriser du dehors par l’acquisition de connaissances spéciales, soit en histoire de la philosophie, soit en tout autre domaine du savoir. Elles déterminent un cadre pour l’apprentissage de la réflexion philosophique, fondé sur l’acquisition de connaissances rationnelles et l’appropriation du sens des textes. »

A propos de l’apprentissage de la méthode :

« Il n’y a pas lieu de fournir une liste exhaustive des démarches propres au travail philosophique, ni par conséquent une définition limitative des conditions méthodologiques de leur assimilation. Le professeur doit lui-même donner dans l’agencement de son cours l’exemple de ces diverses démarches, exemple dont l’élève pourra s’inspirer dans les développements qu’il aura à construire et dans l’approche des textes qu’il aura à expliquer. »

Ces passages ont pour but de rassurer les parents et les élèves face aux listes de notions qui figurent au programme et qui peuvent sembler impressionnantes. Les notions ne sont pas toutes traitées de manière frontale ni avec le même approfondissement, mais elles sont toutes, à un moment ou à un autre de l’année, rencontrées et  parcourues. La plupart du temps, un chapitre permet d’analyser plusieurs notions conjointement. Le professeur ne consacrera donc pas un chapitre à chaque notion.

Par exemple, dans un chapitre intitulé : « Peut-on se connaître soi-même ? » on trouvera à la fois des analyses sur la conscience,  l’inconscient, le désir et autrui.

Autre exemple : un extrait du dialogue Gorgias,  de Platon,  permettra à la fois de se questionner sur le fondement de la vérité et les fonctions du langage.

N’hésitez pas à nous laisser un commentaire si vous avez des questions .

Cordialement,

L’équipe de philosophie.